membres du jury

Nicole Boyer Salmon

Représentante de l’Ecole Normale de Musique de Paris à Casablanca. Lors des concours au sein de cette prestigieuse Ecole (ENMP), chaque année, on remarque des résultats remarquables de son  enseignement.

Elle est membre fondateur de l’Ecole Internationale  de  Musique et de Danse de Casablanca  et également membre du jury régulier de plusieurs éditions du Concours International de  Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc.

Ahmed Essyad

Né au Maroc, Ahmed Essyad possède une double-culture, à la fois arabo-islamique et occidentale. Son intérêt pour les musiques arabo-andalouse et berbère n’a cessé tout au long de sa carrière de nourrir son œuvre notamment en fondant sa réflexion sur l’oralité.

Après des études au Conservatoire National de Musique de Rabat, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il fut l’élève de Max Deutsch  en composition et analyse.

Celui-ci lui transmet la grande leçon de Schoenberg, qui fortifie son sens inné de la rigueur, du respect de l’artisanat, de l’intégrité intellectuelle et artistique.

La passion d’Ahmed Essyad pour la voix s’exprime clairement dans la plus grande partie de son œuvre à travers la création de plusieurs cantates, opéras, oratorios et préludes depuis 1973

jusqu’à présent. Actuellement, il prépare un nouvel opéra pour l’Opéra National du Rhin, le Festival Musica et le Conservatoire National de Région de Strasbourg pour septembre 2016.

La dimension lyrique de l’œuvre d’Ahmed Essyad ne saurait faire oublier son travail électroacoustique ni son intérêt pour la musique instrumentale sous ses différentes formes.

Ahmed Essyad a reçu le Grand Prix national de la Musique en France en 1994. Officier dans l’ordre des Arts et Lettres en France depuis de nombreuses années, il se verra décerner cette distinction au Maroc en 2005. Il obtient en 2007 le prix René Dumesnil pour la composition.

Ahmed Essyad a accompagné l’Orchestre Philharmonique du Maroc lors de sa tournée des concerts du Nouvel An au mois de janvier 2011. Il a été également invité en tant que membre du jury du Concours International de Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc de la 11ème et 15ème édition, et en tant que président du jury de la 12ème édition.

Jean Fassina

Pianiste, éminent professeur et écrivain, héritier direct de la grande tradition Paderewski, est actuellement une des personnalités les plus marquantes de la pensée moderne de l’art du piano.

Il enseigne dans de nombreux pays d’Europe et d’Asie, et plus d’une centaine de ses élèves sont connus sur le plan international.

Son dernier livre « Lettre à un jeune pianiste », a été traduit en plusieurs langues et vendu dans le monde entier, dans lequel il fait part de son savoir pianistique et de son expérience pédagogique.

Il siège au jury de nombreux concours internationaux, les derniers en date : le Concours International P.T.N.A (Japon 2003), le Concours International Frédéric Chopin de Moscou

(Russie 2004), le Concours International de Musique de Porto (Portugal 2002 et 2004). Il est également membre de jury régulier du Concours International de Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, qui l’a présidé brillamment en 2005, 2006, 2008, 2009, 2010 et 2013.

Nicole Foussard

Professeur de piano à Casablanca, Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Pianiste diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris, toujours prête à mettre son beau talent au service des jeunes artistes.

Elle a été sollicitée à participer en tant que membre de jury à  toutes  les  éditions du Concours International de Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc.

Jorge Martins

Jorge Martins est diplômé en piano au conservatoire de Porto, au Portugal, où il est né. Il est en même temps diplômé en économie à l’université de cette ville.

Il a été, pendant plusieurs années, le pianiste du « Oficina Musical Porto ». Il s’est produit en concert, solo et musique de chambre, dans de cadre de tous les festivals du Portugal et de l’Espagne, et aussi en France, Allemagne, Colombie et EUA.

En même temps, il poursuit l’enseignement du piano. Il a fondé le Concours International de Piano de Viseu, Portugal, dont

il est directeur artistique et président du jury. Il est régulièrement invité à siéger dans le jury de plusieurs concours internationaux (Portugal, France, Maroc, Italie, Chine,…).

Fabrizio Ruspoli

Fabrizio Ruspoli a commencé à étudier le piano à l’âge de 8 ans. Il a suivi pendant plusieurs années l’enseignement d’Edith Vayssiere, élève et disciple de Lazare Lévy.

Il vit au Maroc depuis 20 ans et se consacre au rayonnement de la musique classique et du piano à Marrakech.

Il a organisé de nombreux concerts dans cette ville avant de devenir membre fondateur de l’AAMM (Association des Amis de la Musique de Marrakech) créée par Jean-Pierre Brossmann (ex directeur de Châtelet) et Claude Azières. Il fait partie du bureau qui réunit plusieurs membres dont la concertiste Jacqueline Bourgès-Maunoury. Il est plus particulièrement chargé de la programmation instrumentale (piano, musique de chambre). Dans le cadre de ses activités musicales, il a eu le plaisir d’accueillir à Marrakech de nombreux pianistes tels que Jean-Marc Luisada, Bertrand Chamayou, Anne Queffélec, Jacqueline Bourgès-Maunoury, François-Frédéric Guy, Alexandre Tharaud ainsi que des artistes lyriques : Susan Graham, Sumi Jo, Felicity Lott, Fabrice Dalis, Yvonne Naef. L’AAMM diffuse à Marrakech en direct et en temps réel la programmation des opéras du Metropolitan Opera de New York ainsi que les ballets du Bolchoï.

Il est régulièrement invité au jury du Concours International de Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc. Il a également été invité en tant que membre du jury du Concours Animato (2012), du Concours International du Piano Ile-de-France (2013) et du Concours International de Piano de Rhodes (2014).

Li Yun

Issue d’une famille de grands musiciens en Chine, Li Yun a commencé à jouer au piano dès l’âge de 6 ans. Elle a été formée au Conservatoire de Shanghai et de Pékin  ou elle a pu travailler avec d’excellents pianistes chinois comme Zhu Gongyi ,E Yi Kaiji et Li Jialu, mais aussi avec des artistes mondialement renommés tels que Pièrre Sancan, Vladimir Ashkenazy, Fou Ts’on, Hans Kann et Jacob Latainne durant leurs séjour en Chine.

Après de solides débuts de carrière dans son pays, où déjà artiste connue, elle a joué avec de grands orchestres et a été nommée professeur de piano et de musique de chambre au Conservatoire Central de Pékin.

En France, elle a remporté des concours réputés : en 1987, on lui a décerné la plus haute note au concours du Diplôme Supérieur d’Exécution, puis en 1988 elle est nommée première du Diplôme supérieur de Concertiste.

A Paris, elle rencontre un vif succès au cours de plusieurs concerts donnés dans la salle Cortot ou la salle Gaveau.

Elle a été accompagnée par l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et a participé à plusieurs festivals, notamment en France : Festival Présences, Festival Chinonais, Château d’Azay-le-Rideau, Château de Villandry, Ville de Grasse, Abbaye royale de Fontevraud…)

Elle est régulièrement sollicitée en tant que membre de jury de plusieurs concours internationaux, en l’occurrence le concours Animato (France), le Concours International de Rhodes (Grèce), le Concours International de Musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc.